L’ÉQUILIBRE, LE RESPECT
DES HOMMES ET DE
LA NATURE

Notre mission d’œnologues consultants repose sur la recherche d’équilibre, la mesure et la justesse du soin apportées à chaque propriété, chaque vin. Apporter le meilleur conseil, s’appuyer sur des analyses œnologiques approfondies pour accompagner les propriétés dans une production au plus juste de leur cru, telle est la vocation d’Hubert de Boüard Consulting depuis sa création.

Notre vision repose sur l’homme et l’équilibre de l’homme au milieu de la nature, pour créer des vins Expression et Reflet de leur terroir. Des vins situés dans le respect de leur terroir et de leur environnement, qui expriment la pureté, l’éclat, l’équilibre.

Notre démarche, dans cette quête de justesse, repose sur une rigueur nécessaire dans l’élaboration du vin dotée d’une assise scientifique solide apportée grâce à la formation de l’équipe et au laboratoire d’analyse œnologique implanté au château La Fleur de Boüard à Lalande de Pomerol. Véritable vivier de recherches, la propriété La Fleur de Boüard est aussi un lieu d’exploration expérimentale pour les propriétés membres du Consulting. Le laboratoire d’œnologie Oeno-Lab propose des analyses classiques et (ou) spécifiques afin de répondre aux problématiques rencontrées dans les propriétés tout au long de l’année.

Il était une fois...

En 2001, la visite du nouveau propriétaire de Clos des Jacobins à Saint-Emilion détermine l’avenir d’Hubert de Boüard, en tant que consultant. Ce jour là, Gérald Frydman sollicite des conseils pour le Clos des Jacobins qu’il vient d’acquérir. Il accepte et c’est le début de l’aventure.

Petit à petit, d’autres propriétés suivent : château Haut Corbin, devenu Grand Corbin depuis, les châteaux Chantegrive en Graves, Fieuzal en Pessac-Léognan, Lamothe Bergeron, Haut Médoc puis La Pointe à Pomerol, Clos La Madeleine, Laroze et Villemaurine à Saint-Emilion, et enfin parmi les derniers arrivés, les châteaux de Ferrand, de Pressac, et Trianon à Saint-Emilion, Cambon la Pelouse, Haut Médoc, puis récemment le château Siran à Margaux, et les vignobles de CA Grands Crus, les châteaux Meyney, à Saint-Estèphe et Grand Puy Ducasse à Pauillac, pour ne citer qu’eux.

HUBERT DE BOÜARD
ENGAGÉ ET PASSIONNÉ

Vigneron dans l’âme, ayant grandi au milieu
des vignes familiales du château Angélus à Saint-Emilion,
Hubert de Boüard est avant tout un homme nourri
de son enfance passée au milieu des vignes,
et dont la philosophie se résume en quelques mots :
équilibre et respect des hommes et de la nature.

À l’âge de 7 ans son père lui offre son premier sécateur pour aller tailler les ceps. Ses vacances se passent à travailler dans les vignobles et dans les chais de la région. Œnologue diplômé de la Faculté de Bordeaux, ses professeurs s’appellent Émile Peynaud, Jean et Pascal Ribereau Gayon.

Ses weekend se passent à travailler dans les vignobles de Château Thieuley à la Sauve ou sur l’île de Patiras en face de Pauillac. Il effectue ses premiers stages au Château Figeac avec Thierry Manoncourt, à Saint-Émilion, en Beaujolais et en Bourgogne.

Début des années 80 : grâce à Michel Bettane, il découvre la Bourgogne, rencontre Henri Jayer, Denis Mortet, Dominique Lafon… Il comprend alors que la viticulture s’inscrit dans le respect de l’environnement et des pratiques oenologiques liées au bon sens (travail du sol, élevage sur lie…) et à un raisonnement scientifique.

En rentrant en 1985, il prend la responsabilité du domaine familial d’Angélus et n’a de cesse de mettre en pratique ses observations. Précurseur, novateur, il bouscule les certitudes d’alors, et remet en cause de nombreuses méthodes utilisées pour s’orienter vers le respect des écosystèmes, l’authenticité des vins produits… et ce, plus de vingt ans avant que quelques-uns, constatant les résultats sur la qualité des vins et leur expression, suivent ses pas. Proche de Michel Rolland, celui-ci l’accompagne dans ses réflexions et l’aide à mettre en place bon nombre d’expérimentations qui serviront à enrichir la viticulture et l’œnologie d’aujourd’hui.

> Télécharger la biographie

PHILIPPE NUNES
INTUITIF ET RATIONNEL

Le vin se fait à la vigne,
il faut sentir le vignoble pour le comprendre.
Il n’y a que cette communion noble entre
le travail du vigneron et la terre qui révèle
la richesse que nous offre la nature

C’est une autre histoire mais un parcours semblable qui explique la cohésion entre ces deux hommes et l’attachement de Philippe Nunes pour le métier de vigneron. Fils de parents portugais, ouvriers agricoles, né à Libourne, Philippe Nunes a lui aussi été bercé aux rythmes des travaux de la vigne et du chai. Il grandit dans le vignoble et forge son expérience pendant 20 ans dans le Médoc où il retiendra la performance des travaux de la taille.

Prédestiné à ce métier de vigneron, il choisit de compléter son expérience par un enseignement scientifique. Il obtient un BTS viti-oeno à Blanquefort, puis son diplôme d’œnologue à la Faculté d’Oenologie de Bordeaux. Son parcours et la qualité de son travail s’expriment aux châteaux Cheval Blanc, Margaux, Chasse-Spleen et Clos l’Eglise auprès de Michel Rolland. Sa double approche technique et scientifique lui donne une sensibilité éclairée et lui permet de cerner précisément toutes les préoccupations d’une propriété.

C’est ensuite Rive droite que Philippe Nunes s'épanouira en regroupant toutes les valeurs qui lui sont chères : l'esprit de clocher, la dimension familiale et la richesse des terroirs de cette rive. Il rejoint en 1998 le château La Fleur de Boüard, à Lalande de Pomerol, comme directeur technique puis intègre le Consulting au milieu des années 2000. En 2008, afin de pouvoir aller plus loin et d'accompagner cette recherche de pureté et d’équilibre au niveau des sols et des vins, un laboratoire scientifique Oeno-Lab est créé.

> Télécharger la biographie

BRYAN DESSAINT
ŒNOLOGUE

MAXIME TACH
ŒNOLOGUE